N° 19 161 - Débat contradictoire
N° 18 161 - Billet du Président
N° 17 160 - Prévoyance vieillesse 2020
N° 16 160 - Etre Mobile
N° 15 160 - Billet du président
N° 14 159 - Billet du comité
N° 13 159 - Roland Ziegler
N° 12 159 - Christine Jaquet-Berger
N° 11 158 - Billet du président
N° 10 157 - Christiane Jaquet-Berger
N°  9   157 - Billet du comité neuchâtelois
N°  8   Infrarouge - AVSPlus
N°  7   156 - Billet du comité neuchâtelois
N°  6   156 - Christiane Jaquet-Berger
N°  5   155 - Billet du comité neuchâtelois
N°  4   Colloque prévention Santé
N°  3   Pour des transports performants
N°  2   Assemblée des délégués 2016
N°  1   154 - Le billet du président

158 - Billet du président

Billet du président


L’AVIVO est indépendante des partis politiques


  L’AVIVO a décidé d’adhérer au comité anti-austérité car la diminution des subventions dans différents domaines (social, hospitalier et transports notamment) concerne directement les intérêts de ses membres. De même, nous avions rejoint le comité unitaire qui a soutenu l’initiative AVSplus.
  On m’a fait remarquer que l’AVIVO était apolitique et qu’elle se rangeait systématiquement du côté des partis de gauche et des syndicats. C’est vrai mais, selon l’article 3 de nos statuts, l’AVIVO n’est pas apolitique. Elle est en réalité «indépendante des partis politiques et des mouvements religieux». Cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas collaborer avec les partis politiques qui défendent les mêmes idées que nous sur tel ou tel sujet, qu’ils soient de droite ou de gauche. Nous devons cependant veiller à ce que nos revendications concernent uniquement les objets qui sont liés à nos buts.
  Nous avons récemment soumis un questionnaire aux membres du comité cantonal pour leur demander dans quels domaines l’AVIVO devrait oeuvrer. La majorité d’entre-eux ont répondu (dans l’ordre des priorités):

- augmentation des rentes de l’AVS
- augmentation des prestations complémentaires
- développement des solutions pour accueillir les personnes âgées (logements adaptés)
- présence de personnes âgées dans les commissions qui les concernent
- défense des locataires (baisse des loyers à la suite de la baisse du taux hypothécaire de référence)
- lutte contre la hausse des primes de l’assurance-maladie
- maintien de structures de soins hospitaliers proches des patients et de leur famille
- amélioration des transports publics (horaire et confort).

Nous veillerons à travailler pour améliorer les conditions matérielles et de dignité des personnes âgées. Nous sommes une association de défense des retraités et non un club des loisirs (pour lequel nous avons d’ailleurs le plus profond respect). Pour être efficace, nous devons collaborer avec tous ceux qui partagent nos préoccupations. Les élections cantonales se profilant à l’horizon, nous allons prendre contact avec les partis politiques neuchâtelois. Nous verrons alors qui soutient les revendications énumérées ci-dessus.


Rémy Cosandey