N° 17 Initiative Assurance-maladie
N° 16 Film - Une dernière touche
N° 15 162 - Mot du président
N° 14 162 - Initiatives Assurances-Maladies
N° 13 161 - Débat contradictoire
N° 12 161 - Billet du Président
N° 11 160 - Prévoyance vieillesse 2020
N° 10 160 - Etre Mobile
N°  9   160 - Billet du président
N°  8   159 - Billet du comité
N°  7   159 - Roland Ziegler
N°  6   159 - Christine Jaquet-Berger
N°  5   158 - Billet du président
N°  4   157 - Christiane Jaquet-Berger
N°  3   157 - Billet du comité neuchâtelois
N°  2   Infrarouge - AVSPlus
N°  1   156 - Billet du comité neuchâtelois

161 - Débat contradictoire

Un débat contradictoire positif

 

Afin de permettre à ses membres de se faire une opinion objective sur la votation PV2020 du 24 septembre, l’AVIVO a organisé le 29 août un débat contradictoire au Club 44 à La Chaux-de-Fonds. Le projet était soutenu par Jacques-André Maire, conseiller national socialiste, et combattu par Roby Tschopp, conseiller communal (Vert) au Val-de-Ruz. La séance était présidée par Stéphane Devaux, rédacteur en chef de L’Impartial et de l’Express.
Cette rencontre a été un succès, non par l’importance du public, mais par l’intérêt manifesté par les participants. Ceux-ci ont posé de nombreuses questions qui ont fait ressortir que la votation du 24 septembre, quel que soit son résultat, ne réglait pas à long terme le problème de la prévoyance vieillesse. L’AVIVO (voir communiqué ci-dessous) aura l’occasion de faire des propositions concrètes pour sauvegarder les droits acquis et pour améliorer la situation des plus démunis.


Appel après le 24 septembre

Fortifier l’AVS et appliquer la Constitution

Sous la signature de sa présidente, Christiane Jaquet-Berger, le comité suisse de l’AVIVO a rédigé le communiqué suivant:

L’AVIVO, qui avait participé au référendum contre PV 2020, se réjouit du résultat de la votation populaire. Elle y voit une preuve de l’attachement fondamental du peuple au système exemplaire de l’AVS. Elle lance un appel vibrant à tous, retraités ou non, à toutes les associations, aux syndicats et aux partis politiques afin de se mettre ensemble pour lutter sans attendre contre une augmentation de l’âge de la retraite et pour le respect de la Constitution (art 112, al 2 lit b «couverture des besoins vitaux par l’AVS»). Une réflexion, des actions concertées, voire une initiative commune s’avèrent essentielles afin de remettre l’ouvrage sur le métier, dans le respect des principes qui ont fondé la création de l’AVS et surtout sans les couleuvres que voulait  nous faire avaler le paquet PV2020.
L’AVIVO, qui compte plusieurs dizaines de milliers de membres dans notre pays, s’engage à participer à une telle stratégie.
Dans un prochain numéro, nous énumérerons les différentes propositions qui ont été discutées lors du comité suisse du 28 septembre et qui seront affinées d’ici la fin de l’année.

Rémy Cosandey, président cantonal