N° 20 165 Hiver - Mot du président
N° 19 165 Hiver - AVIVO & AVS 70 ans
N° 18 Référendum sur la loi fiscale
N° 17 - Conférence du 4 octobre
N° 16 164 - Mot du président
N° 15 164 - Assemblée des délégués
N° 14 163 - Le mot de la rédaction
N° 13 163 - Le Billet du Président
N° 12 Initiative Assurance-maladie
N° 11 Film - Une dernière touche
N° 10 162 - Mot du président
N°  9   161 - Débat contradictoire
N°  8   161 - Billet du Président
N°  7   160 - Prévoyance vieillesse 2020
N°  6   160 - Billet du président
N°  5   159 - Billet du comité
N°  4   159 - Roland Ziegler
N°  3   158 - Billet du président
N°  2   157 - Billet du comité neuchâtelois
N°  1   156 - Billet du comité neuchâtelois

Référendum sur la loi fiscale

Référendum contre les cadeaux fiscaux aux entreprises

 

Il y a un an, la réforme des retraites 2020 et le projet RIE III sur les baisses d’impôts pour les entreprises ont été rejetés par le peuple en votation populaire. Un refus très large à plus de 60% et par tous les cantons pour le projet fiscal!

Au lieu d’une indispensable réorientation de la politique fiscale et sociale, ces deux projets ont été repêchés et fusionnés avec une appellation plus alléchante: «Loi fédérale relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS», soit le mélange dans une même loi du pilier principal de nos assurances sociales et d’une loi qui offre aux entreprises des cadeaux fiscaux de plus de 3 milliards.

L’idée du volet AVS est que chaque franc perdu par les baisses d’impôts soit reversé à l’AVS! Mais comment financer davantage l’AVS avec des pertes fiscales de plusieurs milliards? En fait, la contrepartie sera financée par les salariés et les retraités, par une hausse des cotisations AVS sans amélioration des prestations.

Mais aussi et surtout, cette course à l’attractivité fiscale aura des conséquences dramatiques sur tous les budgets des collectivités: coupes dans le social, la formation, la culture, les prestations complémentaires (on y est déjà!), l’environnement, etc. Les milliards perdus par la baisse de l’imposition seront reportés sur les plus démunis et en partie reportée sur le travail, via une hausse de la TVA.

Dans sa dernière séance, le comité suisse de l’AVIVO a décidé à l’unanimité de soutenir le référendum qui est lancé contre ce projet antisocial et contraire au principe de l’unité de la matière. Les feuilles de signatures (voir en annexe) seront contrôlées par les Verts mais elles peuvent être renvoyées au président cantonal de l’AVIVO: Rémy Cosandey, Léopold-Robert 53, 2300 La Chaux-de-Fonds.

 

Pour télécharger les feuilles de signatures:   cliquez ici