N° 27 172 - Le mot du Président
N° 26 172 - Le mot du Comité suisse
N° 25 171 - Santé publique
N° 24 171 - Mot du comité cantonal
N° 23 171 - Message de la rédaction
N° 22 171 - Le mot du président
N° 21 171 - Le mot du comité suisse
N° 20 170 - Mot du comité suisse
N° 19 170 - Le mot du Président
N° 18 170 - Assemblée des délégués
N° 17 169 - 70ème anniversaire AVIVO
N° 16 169 - Le mot du président
N° 15 169 - Le mot du comité suisse
N° 14 70EME DE L'AVIVO
N° 13 168 - Le mot du président
N° 12 168 - Le mot du comité suisse
N° 11 168 - Mot de la rédaction
N° 10 167 - Mot du président
N°  9   167 - Comité suisse
N°  8   166 -Mot du Président
N°  7   166 -Comité suisse
N°  6   165 Hiver - Mot du président
N°  5   165 Hiver - AVIVO & AVS 70 ans
N°  4   Référendum sur la loi fiscale
N°  3   - Conférence du 4 octobre
N°  2   164 - Mot du président
N°  1   164 - Assemblée des délégués

168 - Le mot du président

Septante ans de luttes pour la défense et le respect des aînés
 

A sa création en 1949, l’AVIVO était l’abréviation de « Association pour la défense des vieillards, des veuves et des orphelins ». Le mot « vieillard » ayant changé de signifi cation au cours des années, l’AVIVO est devenue « Association de défense et de détente des aînés ». L’intitulé a été modifié mais le sigle et surtout les buts sont restés les mêmes. Depuis septante ans, l’AVIVO mène des luttes incessantes dans différents domaines, notamment:

• la prévoyance vieillesse 
• les assurances sociales (primes d’assurance maladie en particulier)
• le logement (diminution des loyers en raison de l’abaissement du taux hypothécaire de référence)
• la mobilité
• le maintien de l’autonomie.

Sur le plan cantonal, l’AVIVO propose des conférences, des courses et des visites, tient un bureau d’action sociale à Neuchâtel, organise des cours de gymnastique au Val-de-Travers, remplit des déclarations fiscales à Neuchâtel et au Val-de-Travers.
Bonne nouvelle : à force d’obstination, nous avons obtenu de l’Etat de Neuchâtel une subvention de 12’000 francs répartie sur trois ans. C’est un début mais nous reviendrons à charge car les sections de Genève et Vaud touchent des centaines de milliers de francs chaque année de leur canton respectif et ont les moyens d’avoir des secrétariats permanents.
L’AVIVO a donc 70 ans cette année mais elle est loin d’être à la retraite. Elle continuera à défendre les aînés, à leur offrir des loisirs, à veiller à ce que leur dignité soit respectée. 
La rencontre du 6 septembre permettra aux membres de l’association de se retrouver dans un esprit festif et peut-être aussi de trouver de nouvelles formes de luttes pour des années à venir qui s’annoncent difficiles.

 

Rémy Cosandey