N° 25 171 - Santé publique
N° 24 171 - Mot du comité cantonal
N° 23 171 - Message de la rédaction
N° 22 171 - Le mot du président
N° 21 171 - Le mot du comité suisse
N° 20 170 - Mot du comité suisse
N° 19 170 - Le mot du Président
N° 18 170 - Assemblée des délégués
N° 17 169 - 70ème anniversaire AVIVO
N° 16 169 - Le mot du président
N° 15 169 - Le mot du comité suisse
N° 14 70EME DE L'AVIVO
N° 13 168 - Le mot du président
N° 12 168 - Le mot du comité suisse
N° 11 168 - Mot de la rédaction
N° 10 167 - Mot du président
N°  9   167 - Comité suisse
N°  8   166 -Mot du Président
N°  7   166 -Comité suisse
N°  6   165 Hiver - Mot du président
N°  5   165 Hiver - AVIVO & AVS 70 ans
N°  4   Référendum sur la loi fiscale
N°  3   - Conférence du 4 octobre
N°  2   164 - Mot du président
N°  1   164 - Assemblée des délégués

171 - Le mot du président

Ombres et lumières


J’ai toujours affirmé qu’un mandat, qu’il soit politique ou associatif, devait se limiter à deux législatures de 4 ans. Fidèle
à cette conviction, j’ai décidé de quitter la présidence cantonale de l’AVIVO. Au moment de passer la main, il me semble
opportun de faire un bref bilan de ces 8 années passées à la tête de l’AVIVO.
Côté positif, je tiens à souligner que l’AVIVO s’est engagée dans plusieurs actions nationales, notamment l’initiative AVSplus et celle concernant les logements abordables. Sur le plan cantonal, elle a soutenu l’initiative sur les soins dentaires et a fait reculer le Conseil d’Etat qui voulait réduire encore davantage l’argent de poche des personnes placées dans un home. Par les lettres-types que nous avons rédigées, nous avons permis à de nombreux membres de
s’affilier à une caisse-maladie moins chère ou d’obtenir de substantielles diminutions de loyer en raison de l’abaissement du taux hypothécaire de référence.
Autre sujet de satisfaction : nous avons obtenu une subvention de 12’000.- francs de l’Etat de Neuchâtel, répartie sur 3 ans. Par ailleurs, en 2019, la manifestation organisée pour fêter les 70 ans de l’AVIVO a remporté un grand succès.
Côté négatif, il faut relever la forte diminution de nos membres. Alors que le nombre des retraités est en constante augmentation, nos effectifs se réduisent considérablement. De 2003 à 2019, ils sont passés de 3552 membres à 2163, soit une perte de 1389 membres. Il ne suffit pas de déplorer cette situation; il faut empoigner le problème avec
détermination et s’engager activement dans le domaine du recrutement. Des solutions existent mais elles sont refusées par les « neinsager » de l’AVIVO. Autre ombre au tableau : la présidence cantonale de l’AVIVO demande un gros investissement. En 2019, le soussigné a participé à 45 séances et a effectué plus de 350 heures bénévoles.
En conclusion, je souhaite bon vent au / à la président-e qui me succédera. Mais n’oublions jamais que l’AVIVO est une
association de défense des retraités avant d’être un club des loisirs. A l’heure où les acquis sociaux sont remis en cause par la majorité de droite du Parlement fédéral, il est plus que jamais nécessaire de renforcer notre association et de la rendre plus combative.

Rémy Cosandey