N° 29 179 - Message de la santé publique
N° 28 179 - Message de la rédaction
N° 27 179 - Comité suisse
N° 26 179 - Comité cantonal
N° 25 179 - Comité cantonal
N° 24 178 - Le mot du comité suisse
N° 23 178 - Le mot de la présidente
N° 22 178 - AVS 2021
N° 21 177 - Mot de la présidente
N° 20 177 - Message de la rédaction
N° 19 177 - Le mot du comité suisse
N° 18 176 - Le mot du comité suisse
N° 17 176 - Le mot de la présidente
N° 16 175 - Message de la rédaction
N° 15 175 - Le comité suisse
N° 14 175 - La clé des Temples
N° 13 175 - Comité cantonal
N° 12 175 - Ca bouge à la maison
N° 11 174 - Message de la santé publique
N° 10 174 - Message de la rédaction
N°  9   174 - Le mot du Comité suisse
N°  8   174 - Comité cantonal
N°  7   173 - Rencontre avec TransN
N°  6   173 - Pro Senectute
N°  5   173 - Interview
N°  4   173 - Assemblée des délégués 2020
N°  3   173 - Message de la rédaction
N°  2   172 - Le mot du Président
N°  1   165 Hiver - AVIVO & AVS 70 ans

179 - Comité suisse

Des préoccupations prioritaires

 

Lors de sa séance du 22 février dernier, le comité suisse a reconnu qu’il ne pouvait pas se préoccuper de toutes les questions d’actualité qui concernent les personnes âgées et qu’il fallait se concentrer sur les principaux sujets qui inquiètent les membres de l’association.

En tout premier lieu, il y a le problème des assurances sociales. L’AVIVO est opposée à l’élévation de l’âge de la retraite des femmes et le référendum lancé contre la décision des Chambres fédérales a remporté un très grand succès.

En raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, l’économie mondiale est perturbée. Bien que moins atteinte que d’autres pays, la Suisse connaîtra une hausse des prix importante, notamment dans les domaines de l’énergie et de l’alimentation. Si les rentes de l’AVS sont indexées tous les deux ans à l’augmentation de l’indice du coût de la vie, il n’en est pas de même des rentes du deuxième pilier. Dès lors, il est indispensable que les règlements des caisses de pensions prévoient une adaptation au renchérissement afin d’éviter une baisse du pouvoir d’achat, principalement pour les personnes ayant un revenu modeste. L’AVIVO interviendra dans ce sens auprès des autorités concernées.

Autre problème qui retiendra l’attention du comité suisse : celui des appartements avec encadrement. En effet, il est important de proposer aux personnes âgées des solutions autres que les homes médicalisés afin qu’elles puissent continuer à vivre dans un environnement qui leur convient. L’AVIVO se préoccupera aussi de la dignité des personnes âgées. Elle éditera un document énumérant les droits des personnes âgées, notamment de celles qui sont placées  dans un EMS.

Soulignons enfin que le bureau (composé de la présidente, des deux vice-présidents, du trésorier et de la secrétaire) se réunira plus souvent et qu’il aura pour fonction de préparer les séances du comité et de rédiger régulièrement des communiqués, notamment pour les bulletins des sections de l’AVIVO.

Gloria Barbezat