N° 29 179 - Message de la santé publique
N° 28 179 - Message de la rédaction
N° 27 179 - Comité suisse
N° 26 179 - Comité cantonal
N° 25 179 - Comité cantonal
N° 24 178 - Le mot du comité suisse
N° 23 178 - Le mot de la présidente
N° 22 178 - AVS 2021
N° 21 177 - Mot de la présidente
N° 20 177 - Message de la rédaction
N° 19 177 - Le mot du comité suisse
N° 18 176 - Le mot du comité suisse
N° 17 176 - Le mot de la présidente
N° 16 175 - Message de la rédaction
N° 15 175 - Le comité suisse
N° 14 175 - La clé des Temples
N° 13 175 - Comité cantonal
N° 12 175 - Ca bouge à la maison
N° 11 174 - Message de la santé publique
N° 10 174 - Message de la rédaction
N°  9   174 - Le mot du Comité suisse
N°  8   174 - Comité cantonal
N°  7   173 - Rencontre avec TransN
N°  6   173 - Pro Senectute
N°  5   173 - Interview
N°  4   173 - Assemblée des délégués 2020
N°  3   173 - Message de la rédaction
N°  2   172 - Le mot du Président
N°  1   165 Hiver - AVIVO & AVS 70 ans

179 - Message de la santé publique

Covid – Point de situation au 24.03.2022

 

Plus de deux ans après l’arrivée de l’épidémie sur sol neuchâtelois, le virus SARS-CoV2 est-il toujours autant à
craindre ?

La situation n’est pas comparable ; en début 2020, nous ne connaissions que très peu de choses sur ce nouveau virus ; nous observions avec stupeur les nombreux décès qui survenaient au nord de l’Italie, nos moyens de défense étaient lacunaires (pénurie de masques, de désinfectant, manque de tests, absence de protection immunitaire), tout était à apprendre pour notre société.
Les règles d’hygiène, les règles d’isolement et de quarantaine, les plans de protection, se sont mis en place rapidement et ont contribué à limiter, à contenir la propagation du virus. Dès 2021, s’est mise en place une campagne de  vaccination sans précédent, accessible en priorité aux plus vulnérables. Ceci a entraîné une diminution drastique des décès dus au Covid, en particulier dans les EMS, ainsi qu’une diminution des situations nécessitant une hospitalisation ou des soins intensifs.
Avec l’arrivée du variant Omicron fin décembre 2021 dans le canton, la donne a changé de façon significative. Certes, la contagiosité de ce variant est particulièrement élevée, certes, nous devons déplorer un certain degré de cas 
d’échappements à la protection des vaccins contre de possibles infections, ainsi que de possibles réinfections après une maladie de Covid précédente, mais la situation de dangerosité a très heureusement clairement diminué.
Avec la protection apportée par la vaccination d’une part et en raison de la moindre dangerosité du variant Omicron
d’autre part, les risques de complications en cas d’infection sont devenus rares, même pour les personnes vulnérables.
Comment comprendre le relâchement progressif des mesures collectives alors que le nombre de nouvelles infections continue d’augmenter ?
Le relâchement progressif des mesures collectives (fin de l’exigence des certificats, fin annoncée de l’exigence du port de masque dans les transports publics, fin annoncée des décisions d’isolement des cas positifs) marque un  changement en profondeur des objectifs des autorités sanitaires. Désormais, la lutte contre la propagation de l’épidémie est abandonnée message de la santé publique au profit d’une surveillance attentive de l’épidémie et d’une poursuite de la protection des personnes les plus vulnérables. Ces mesures restent garantes de l’accès aux soins et à la vaccination.
Les individus sont mieux informés des moyens d’éviter les complications graves liées au SARS-CoV2 et sont invités à prendre davantage leurs responsabilités : avoir une couverture vaccinale et, selon leur propre appréciation, éviter des lieux trop fréquentés, garder le masque dans certaines circonstances.
Des cas de réinfection ou d’infection sont observés malgré la vaccination complète. Qu’en est-il pour le canton de Neuchâtel ?
Sur la période de février-mars 2022, environ 3% des infections surviennent chez des personnes ayant déjà été  infectées. Selon notre analyse, dans trois quarts des cas, il s’agit d’une infection avec le variant Omicron suivant une première infection avec le variant Delta. Plus rarement, des situations de « Covid long » (toujours malade) ou encore à « d’ancien Covid » n’étant plus contagieux sont observées. Les situations « Omicron / Omicron » paraissent exceptionnelles.
Environ 70% des cas d’infection surviennent chez des personnes entièrement vaccinées, tout âge confondu. La proportion des +65 ans parmi les cas positifs est d’environ 12%alors que les +65 représentent 20% de la population totale. Cette différence de pourcentage peut s’expliquer tant par une meilleure couverture vaccinale chez les plus âgés que par un meilleur respect des mesures de protection de la part de ceux-ci.
Les centres principaux de vaccination sont fermés à fin mars. Est-il néanmoins encore possible de se faire vacciner pour une première dose dans le canton ?
Malgré la fermeture des centres Polyexpo et Maladière, il restera toujours des possibilités de se faire vacciner ces prochains mois sur quatre sites répartis dans le canton.
Information sur le site : www.ch/VaccinCovid Y aura-t-il une recommandation de dose de rappel prochainement ?
Il semble probable qu’une campagne de vaccination à l’attention des personnes vulnérables sera proposée pour cet automne 2022. Pour l’heure, aucune évidence scientifique ne justifie l’utilité d’une dose de rappel avant 12 mois. Les médecins traitants ont le libre choix de s’écarter des recommandations générales et de proposer une vaccination de rappel dite « OFF LABEL » pour les personnes présentant un risque particulier.

 

Laurent Kaufmann,
médecin cantonal adj

 

 

 

Covid 19 - Vaccinateurs ambulatoires - Canton de Neuchâtel - Permanence estivale 2022

 

Région Localité Nom Téléphone Pour s'inscrire Adresse
Vaccination des adultes dès 16 ans et des enfants dès 5 ans
Vaccination des personnes requérantes ukrainiennes
Littoral Corcelles Centre médical de la Côte 032 727 11 00

par téléphone / sur place / par e-mail
neuchatel-la-cote@medbase.ch

Rue du Petit-Berne 14
Vaccination des adultes dès 16 ans
Montagnes La Chaux-de-Fds Permanence Volta 032 556 20 00 par téléphone ou sur place Rue Numa-Droz 187
Val-de-Ruz Fontainemelon Pharmacie Coop Vitality 058 878 81 10 par téléphone / sur place / par e-mail
pharmacie-fontainemelon@coop-vitality.ch
Avenue Robert 12
Val-de-Travers Fleurier Permanence Volta 032 556 20 02 par téléphone ou sur place Avenue de la gare 5A