N° 11 166 - Un homme du peuple
N° 10 165 Hiver - Suite d'une histoire au 10b
N°  9   165 Hiver - Hommage à Roland
N°  8   165 Hiver - Entretien avec
N°  7   162 - Reportage Noël 2017
N°  6   160 - Le soliloque du Grincheux
N°  5   158 - Que sont les prestations complémentaires
N°  4   158 - Coût de la santé
N°  3   157 - Le soliloque du Grincheux
N°  2   155 - Le Soliloque du Grincheux
N°  1   153 - Les conducteurs âgés sous la loupe

165 Hiver - Entretien avec

Robert Marletaz • A coeur ouvert


A ce jour, au niveau cantonal, toutes les sections de l’Avivo sont en perte de vitesse, sauf celle du Val-de-Travers ! Mais ça, il fallait s’y attendre. Il est vrai que c’est la seule qui flirte avec Robert Marletaz, entouré tout naturellement de Béatrice Kaeslin et Margrit Staehli. Un sacré bonhomme qui, malgré ses 82 printemps n’a pas, mais pas du tout envie de modifier sa manière d’agir. Regarder toujours droit devant soi si on veut changer quelque-chose.


Un regard aussi clair que les eaux de l’Areuse. Une force tranquille auréolée d’une certaine timidité. Une énergie à  déplacer le Creux-du-Van ! En un mot comme en cent, l’homme est droit dans ses bottes ! Celui qui espérait devenir instituteur « mais je n’ai pas pu car je n’avais pas l’oreille musicale » et qui a fait une grande partie de sa carrière chez Dubied, parle. Oh, ce n’est pas que Robert Marletaz « on va l’appeler Roby comme tous ses amis » souhaite tirer la couverture à lui. Ce n’est pas son genre. C’est simplement qu’il a beaucoup de choses à conter. Sur la section de l’Avivo du Val-de-Travers, forte aujourd’hui de quelque 400 membres et qu’il n’a vraiment rejointe qu’en 2002.

« J’étais bénévole au Centre oecuménique de rencontre et d’animation «CORA». Transportant un dialysé à la Providence et ayant un peu de temps devant moi j’ai assisté à l’assemblée générale de l’Avivo Neuchâtel qui avait lieu cette après-midi-là. » C’était parti ! Roby suggère de fonder une section au Val-de-Travers. Un courrier est envoyé, en décembre 2002 aux membres du Vallon « nous leur proposions de créer cette section. » En décembre 2002 l’assemblée constitutive décide la création de cette dernière qui naît, elle, le 1er janvier 2003.

Des activités à foison

A l’époque, PowerPoint et Roby font deux. Christophe Jaton, un jeune élèveinformaticien au CPLN, lui offre son aide. En raccourci, début 2017, une soixantaine de membres de l’Avivo font partie du groupe informatique ! En plus des cours en duo déjà mis en place, un cours pour tablettes et smartphones et un autre pour PC viennent compléter l’offre.

Et ça marche ! La section n’a pas fini de nous étonner. Elle organise des tables ouvertes. « Les sujets discutés sont, soit préparés soit improvisés. Chacun s’exprime à sa guise. » Mais rien n’est encore dit. Outre une aide proposée aux membres inhérente à la déclaration d’impôts, des cours de gymnastique douce sont également proposés aux membres. Ces derniers sont donnés par Joseph Della Rica, ceinture noire, 3e Dan de judo et membre de l’Avivo. Un carton ! L’an dernier le nombre d’inscrits, qui frisent pour certains les 90 ans, grimpe à plus de 110 ? Les activités pleuvent. Cours de langues, Jass, Rami, marche, vélo nage, scrabble, loto, chants théâtre, Noël Ensemble, groupe visites, conférence annuelle, généalogie. Certaines de ces activités n’ont plus court.
Il suffit d’avouer que l’on est fier d’avoir cotoyé Robert Marletaz pour devenir son ami, beaucoup de membres de l’Avivo, Val-de-Travers peuvent se targuer d’en être. D’autant que la devise de vie de Roby, cet ancien footballeur de Couvet sports, mari d’Yvette et père de trois grandes filles ne manque pas d’altruisme et de bon sens « il suffit d’écouter l’autre et de dire, sans jugement, ce que l’on pense ! »

Christiane Meroni