N° 10 165 Hiver - Suite d'une histoire au 10b
N°  9   165 Hiver - Hommage à Roland
N°  8   165 Hiver - Entretien avec
N°  7   162 - Reportage Noël 2017
N°  6   160 - Le soliloque du Grincheux
N°  5   158 - Que sont les prestations complémentaires
N°  4   158 - Coût de la santé
N°  3   157 - Le soliloque du Grincheux
N°  2   155 - Le Soliloque du Grincheux
N°  1   153 - Les conducteurs âgés sous la loupe

165 Hiver - Suite d'une histoire au 10b

Suite d'une histoire au 10b

Mais qu’est-ce que c’est encore que cette histoire-là ? C’est tout simplement « au 10b », ou le nouveau foyer de jour situé rue des Charmettes, à Neuchâtel, et ouvert depuis juin dernier ! Ce lieu accueille les aînés, qui demeurent encore à la maison mais qui rêvent de fuguer quelques heures par semaine.
Sa mission est aussi de soulager temporairement les conjoints.

 

 

 

 

  l'entrée "Au 10b"

Dirigé par Rui D’Aloisio-Xavier, au 10b est vraiment entre de bonnes mains. Rien qu’en se perdant dans le regard de ce jeune gars, qui frise tout juste les 34 ans, les hôtes de cet établissement goûteront à l’extraordinaire et au non conformisme. « Nous respectons la demande de chacun. On fonctionne par petits objectifs et, surtout, on profite de leurs idées et de leurs ressources ! » Rui, appelons-le par son prénom, reconnaît sans détour que son besoin d’aider l’autre renferme une petite part d’égoïsme. Le fait de poursuivre la création au 10b de A à Z et de l’allier au sentiment d’apporter à chacun l’extraordinaire tout en épousant son histoire de vie, enchante cet animateur socio-culturel.
La mission

Ce jeune père de famille, cet ancien designer industriel ne fait fi d’aucun souhait. « C’est l’histoire de vie de chaque bénéficiaire. C’est aussi un juste retour des choses pour les familles. Ce foyer de jour accueille les gens une ou plusieurs fois par semaine. Le rôle du 10b est de leur procurer un encadrement, des soins, une animation. Son objectif est aussi, pour certains, de les maintenir le
plus longtemps à domicile et surtout de leur permettre de bénéficier d’une vie sociale en partageant un repas ou recevoir des soins. » Au 10b, on préserve les capacités de chaque personne qui s’y rend. On prévient aussi la santé des proches. On les soutient dans l’accompagnement au quotidien et on leur permet ainsi de renforcer leurs ressources. « On collabore aussi étroitement avec les différents partenaires du réseau de la santé liés aux bénéficiaires. Notre but reste de coordonner les différentes interventions ainsi que les objectifs poursuivis. »
Rui D’Aloisio-Xavier est incollable. « En cas de besoins, sous la houlette des services des soins à domicile, nos hôtes peuvent même prendre une douche si celle-ci ne peut être accomplie à domicile. » Outre des ateliers, histoire de favoriser l’expression et l’autonomie de chacun, l’équipe du 10b se soucie de développer le sentiment d’utilité et d’appartenance avec le quartier, le voisinage etc… L’équipe assume aussi le rôle de soutien des personnes accueillies.
 

Le séjour lumineux et accueillant

La cuisine spacieuse et prête à vous préparer de bons petits plats

Histoire de sous

Les coûts complets, repas inclus, sont à la charge des hôtes et de l’Etat. En tenant compte bien entendu des tarifs définis par le Département des Finances et de la Santé du canton. Les coûts complets s’agissant des prestations de soins OPAS sont à la charge des assurances-maladie et de l’Etat. Le bénéficiaire doit payer la somme de Fr. 45.- pour la journée, repas compris, mais les frais sont remboursés, en partie, par les PC pour les ayants-droit.
Dans un premier temps, le 10b est ouvert deux à cinq jours par semaine, du lundi au vendredi de 9 à 16 heures, en fonction des demandes et des affluences. Dès 2019, il sera ouvert du lundi au vendredi aux mêmes heures. Cela vous intéresse ? Il vous suffit de joindre le responsable au 032 732 91 22 ou par mail : rui.xavier@ne.ch


Christiane Meroni