N° 25 172 - Rien qu'un prénom
N° 24 172 - Pas un dialogue de sourd
N° 23 172 - C'était le bon vieux temps
N° 22 171 - Reportage - On est complètement toqué
N° 21 171 - Reportage - Appart-Ages
N° 20 168 - Fil d'Ari(h)ane
N° 19 168 - Vice-présidente La Chaux-de-Fonds
N° 18 168 - Rédacteur du bulletin
N° 17 168 - Présidente du Val-de-Travers
N° 16 168 - Présidente de Neuchâtel
N° 15 168 - Président du Locle
N° 14 168 - Président cantonal
N° 13 168 - Parole aux jeunes
N° 12 168 - Page climat
N° 11 166 - Un homme du peuple
N° 10 165 Hiver - Suite d'une histoire au 10b
N°  9   165 Hiver - Hommage à Roland
N°  8   165 Hiver - Entretien avec
N°  7   162 - Reportage Noël 2017
N°  6   160 - Le soliloque du Grincheux
N°  5   158 - Que sont les prestations complémentaires
N°  4   158 - Coût de la santé
N°  3   157 - Le soliloque du Grincheux
N°  2   155 - Le Soliloque du Grincheux
N°  1   153 - Les conducteurs âgés sous la loupe

168 - Présidente de Neuchâtel

Bien au-delà des mots

Un bras s’agite. Le balcon perd soudain son rôle de guide. Une porte s’entrouvre. Le
dialogue glisse le long des escaliers. Seule, une voix s’entend. Elle pose les questions.
Un miaulement lui répond. Le chat Schnouki râle une dernière fois pour l’honneur.
L’interrogation reçoit un début de réponse. Le bonheur est là, à portée de porte. Est-il vraiment nécessaire de présenter ici la présidente de la section Avivo de Neuchâtel ? Tant il est vrai que Rose-Marie Jacot est connue comme le loup blanc. Qu’elle parle aux animaux.
Qu’elle...

Sa chaleur humaine est capable de tout. Même de brûler les préjugés. La douceur de son regard ne retient pas les éclats de joie qui s’en échappent. Les mots s’habillent un peu d’elle mais surtout de l’autre. Le premier fil de l’histoire de vie de Rose-Marie est tiré. Il prend la couleur de son enfance, en Valais, de ses premiers pas d’adolescente, au Jura et à La Chaux-de-Fonds, de ses autres années, à Brigue, chez les Ursulines. De ses études de soignante. De son rôle, durant 24 ans, à la tête du foyer des Rochettes, à Neuchâtel, de la Main tendue, dont elle endosse toujours la présidence, et de l’Avivo. L’empathie lui colle à la peau. « Nous, les aînés, avons impérativement le devoir de  transmission de notre savoir, et tout particulièrement aux plus jeunes. » Pour Rose-Marie, l’amour et le bien-être de l’autre occupent toujours la première place. Celle qui dirige aussi un groupe de paroles relié aux parents d’enfants toxicomanes semble ne jamais oublier son prochain.

Une affaire d’éthique

Rose-Marie Jacot n’a endossé la présidence de l’Avivo, section Neuchâtel, qu’après Pierrette Erard. « Nous avons  assumé ensemble la coprésidence durant un an. Si, aujourd’hui, je suis l’archiviste de l’Avivo, c’est aussi à elle que je le dois.» Outre les sorties, les permanences et les déclarations d’impôts, la présidente rêve encore d’organiser un groupe de paroles pour les jeunes et un groupe de marche. Le bénévolat lui colle à la peau. « Il y a d’autres valeurs dans la vie que le fric ! Il faut savoir donner de son temps sans avoir de frais, c’est une affaire d’éthique. »
C’est à se demander d’où Rose-Marie tire toute son énergie. « Je médite beaucoup. » Et elle chine ! La brocante est une seconde nature. Les objets l’autorisent à remonter le temps. Chacun lui confie son histoire. Ils la nourrissent. Autant que la philosophie, autant que les plantes. « Elles me racontent mon grand-père qui ne cessait de me répéter d’écouter mon corps car c’est indéniablement notre meilleur médecin ! »

Mais que n’aime-t-elle pas ? Les enfants qui meurent de faim « on a tous les mêmes droits » Ceux qui abandonnent leurs animaux. Ceux qui ne savent pas donner de leur temps. Ceux qui mentent…Mais elle aime la tendresse des regards, la solidarité, les histoires d’avant « quand j’achète quelque-chose j’imagine la vie de la personne qui possédait l’objet. » De très belles histoires que content soudain trois carnets de bal datant de la première guerre mondiale. Avec tous les tableaux, le rouet, les armoires, la vaisselle qu’elle chine, c’est une évidence, la vie de Rose-Marie se déclinera encore longtemps en histoires vécues, belles et colorées.


Christiane Meroni