N° 25 172 - Rien qu'un prénom
N° 24 172 - Pas un dialogue de sourd
N° 23 172 - C'était le bon vieux temps
N° 22 171 - Reportage - On est complètement toqué
N° 21 171 - Reportage - Appart-Ages
N° 20 168 - Fil d'Ari(h)ane
N° 19 168 - Vice-présidente La Chaux-de-Fonds
N° 18 168 - Rédacteur du bulletin
N° 17 168 - Présidente du Val-de-Travers
N° 16 168 - Présidente de Neuchâtel
N° 15 168 - Président du Locle
N° 14 168 - Président cantonal
N° 13 168 - Parole aux jeunes
N° 12 168 - Page climat
N° 11 166 - Un homme du peuple
N° 10 165 Hiver - Suite d'une histoire au 10b
N°  9   165 Hiver - Hommage à Roland
N°  8   165 Hiver - Entretien avec
N°  7   162 - Reportage Noël 2017
N°  6   160 - Le soliloque du Grincheux
N°  5   158 - Que sont les prestations complémentaires
N°  4   158 - Coût de la santé
N°  3   157 - Le soliloque du Grincheux
N°  2   155 - Le Soliloque du Grincheux
N°  1   153 - Les conducteurs âgés sous la loupe

172 - C'était le bon vieux temps

C’était le bon vieux temps !


Vouloir connaître le temps à venir est devenu un jeu, il suffit de consulter les multiples applications automatiques sur son (insup)portable greffé dans la paume de la main. Les yeux figés sur les pictogrammes, beaucoup oublient de lever la tête au ciel pour voir l’orage rebelle qui prend des libertés en se développant pas bien loin ! Eh oui, les prévisions sont toujours justes, c’est parfois le temps qui se trompe…
 

Loin de ces préoccupations, ayons maintenant une pensée émue pour nos grands-parents, presque la préhistoire où le virus contagieux des technologies électroniques n’avait pas imposé sa loi. Une période que les moins de 65 ans ne peuvent pas connaître car pour deviner ce qui allait leur tomber sur la tête, ils devaient jongler avec les renseignements les plus nébuleux.
 

Il y avait d’abord la valse à mille temps des dictons avec son choix pléthorique, certains ouvrages en recensent plus de 5000 dont certains contradictoires pour faire douter les plus fanatiques. Les prédictions ou pronostics des  astrométéorologues du moyen âge se basaient selon différents critères :
 

• La date du calendrier ou des Saints (le hic, tout a été décalé de 10 jours lors de l’introduction du calendrier grégorien en 1582 ou 1701 pour les régions suisses protestantes
• La correspondance entre deux dates, mois ou saison
• Le comportement des animaux, des oiseaux ou de la végétation
• Les dictons agricoles
• L’observation des couleurs du ciel, de la  forme des nuages, des phénomènes atmosphériques. Il s’agit là des plus pertinents.

 

Souvent fantaisistes, les dictons avaient un temps de retard. Les Maîtres qui s’imposaient alors dans tous les coins et recoins des pays étaient les almanachs, mêlant renseignements astronomiques, astrologiques, agricoles, prédictions, récits divers. Le survivant, le véritable Messager Boiteux règne depuis 1708 et ses prophéties météorologiques se basent surtout sur les phases de la lune suivant un cycle de 7 ans. Pensant qu’il n’était pas très sérieux de prévoir le temps une année à l’avance et quand des trombes d’eau s’abattaient en pleine période anticyclonique, les éditeurs ont voulu supprimer cette rubrique en 1886 (!) mais ont dû se raviser devant le tollé. Les savants font les almanachs, le Bon Dieu fait le temps.
 

Souvenirs, souvenirs d’un bon vieux temps !
 

Jean-François Rumley
Juin 2020