N°  4   Sempach
N°  3   2017 Val d'Hérens
N°  2   Journée en Haute-Sâone
N°  1   Course annuelle

Course annuelle

Section du Val-de-Travers

Course annuelle
parfaitement réussie

Course annuelle parfaitement réussie 

La section du Val-de-Travers de l’AVIVO  a organisé sa course annuelle le 10 juin en cars avec la perspective de musarder en Franche-Comté. Le voyagiste de la Côte-aux-Fées a accueilli 65 passagers à bord de ses deux véhicules pour une journée ensoleillée jusque dans les cœurs. Avant d’arriver en France voisine en passant par La Chaux-de-Fonds et le Jura, les participants ont eu droit à un arrêt café-croissant au Peu-Péquignot.

Après les Rangiers et St-Ursanne, ils ont apprécié l’itinéraire pittoresque descendant en Franche-Comté le long du Doubs jusqu’à St-Hippolyte. C’est là qu’il faut bifurquer pour atteindre le village d’Indevillers au-dessus duquel se trouve la «Ferme-Auberge de chez-nous», autrement dit Chez Dany.

La présidente Margrit Staehli y a salué ses ouailles et adressé des remerciements aux dévoués organisateurs, Claude Perrinjaquet et ses collègues.

L’amour est dans le pré…

C’est là, dans une ferme-restaurant au milieu d’un pâturage, que les convives ont été accueillis au son de l’accordéon. Ils ne s’y sentaient pas dépaysés, car ils voyaient non loin les contreforts de la chaîne du Jura suisse et la crête du Chasseral. Ils y ont pris le repas de midi basé sur les produits du terroir. Puis, sous la conduite de Dany, ils sont partis en balade jusqu’au belvédère de la Joux, d’où l’on jouit d’un vaste panorama jusqu’à Montbéliard.

Dany, le maître des lieux, est un animateur incomparable. Né dans une famille de 17 accordéonistes, il n’a pas pu faire autrement que de jouer de cet instrument. Il a par ailleurs un tel bagout, une telle verve et de telles qualités de chanteur et de jodler, qu’il aurait pu vivre de son art. Il a pourtant choisi de rester agriculteur. Mais il n’a pas pu s’empêcher de participer à l’émission télévisée «L’amour est dans le pré» (chaîne M6). Ce célibataire a accueilli dans son exploitation une Alsacienne et une Bretonne,  mais il a jeté l’éponge en cours de route.

Du Doubs au Dessoubre

A St-Hippolyte, le Doubs reçoit le Dessoubre, un affluent qui se contente de 33km (le Doubs: 453 km avant de se jeter dans la Saône). Sur le chemin du retour, les cars de la Côte-aux-Fées ont remonté la vallée agreste du Dessoubre. Cette petite rivière française peu connue prend sa source au pied du cirque de Consolation. Son débit assez régulier peut être influencé par des fluctuations saisonnières. Elle est un des cours d’eau les plus cotés pour la pêche à la mouche.

Puis les cars ont pris résolument la direction de Morteau pour retrouver le territoire suisse et plus précisément notre Vallon. Les participants ont été enchantés de cette belle journée passée en agréable compagnie dans la convivialité. Encore un grand merci aux organisateurs.

 

Un participant (PAH)