N° 21 179 - Sortie à Thoune
N° 20 179 - Hymne national
N° 19 179 - English conversation !
N° 18 178 - Ne nous décourageons pas
N° 17 178 - La Gym de l'AVIVO
N° 16 178 - Calendrier activités 2022
N° 15 178 - Assemblée générale 2022
N° 14 177 - On y croit
N° 13 177 - Noël Ensemble
N° 12 177 - Conférence publique
N° 11 176 - Journée internationale
N° 10 176 - Assemblée générale 2021
N°  9   175 - Stand By
N°  8   175 - Béatrice Kaeslin
N°  7   174 - Assemblée générale 2021
N°  6   174 - Assemblée générale
N°  5   173 - Noël ensemble
N°  4   172 - Assemblée générale
N°  3   171 - Information pour les membres
N°  2   170 - Assemblée générale 2020
N°  1   169 - Noël Partage

178 - La Gym de l'AVIVO

Section du Val-de-Travers

La Gym de l’AVIVO

 

« On ne retrouvera pas notre Jeunesse, mais on retardera notre Vieillesse. »

Cette citation nous accueille à la Salle de gym de Couvet, alors que nous descendons vers le dojo, local du Judo Club,  qui se trouve au sous-sol

Là, sur cette surface souple et agréable pour nos pieds nus ou chaussettés, se trouve une vingtaine de personnes âgées de 60 à 80 ans et plus, de toutes conditions physiques, de tout le Vallon, femmes et hommes qui se tutoient d’emblée comme une évidence.
C’est que Joseph est là : le fondateur, le pilier, le moniteur à l’autorité aussi naturelle que souriante. 81 ans et une agilité qui nous époustoufle. Un accueil bienveillant pour chacun, une prévenance de tout instant « faites ce que vous pouvez ; ne forcez pas ». Une jovialité communicative, un talent de rassembleur qui fait de notre groupe une bande de potes, nous qui redevenons des gosses le temps d’un jeu !
Comme le dit si bien son ami Pierre-André : « Qu’on serre sa main, qu’on croise son regard, on est fier de connaître un si fameux gaillard. »
L’heure de gym est comme une valse, divisée en trois temps :
 

• celui de l’échauffement, par des exercices courts qui sollicitent toutes les parties du corps, des orteils jusqu’au bout des doigts. Un enchaînement chaque fois différent, grâce à l’imagination du « prof ». Debout, assis, couché, à genoux ; nous voilà bons chauds pour poursuivre avec

• les exercices en groupe : déplacements coordonnés, jeux de balles et autres objets (p.ex. des rouleaux de  papier-ménage !) ; à deux ou en équipe, on développe, au-delà des exercices, des connivences dans une atmosphère détendue. Vient alors

• le retour au calme. Moment de stretching personnel, mouvements lents et respiration profonde. Silence et  concentration règnent, apaisants. C’est là que, lundi dernier, j’ai réussi pour la première fois de ma vie à toucher mon orteil gauche avec ma main, assis et jambe tendue ! Cette « première » toute personnelle a été célébrée par une
tournée générale vécue au café qui suit, et qui me fut offerte. J’ai entendu d’autres personnes qui ont vécu des
« premières fois », comme un cadeau dont chacune apprécie la valeur.

On retrouve de la souplesse, on travaille son équilibre, tout en douceur mais avec efficience.

Comme le dit Joseph : « Le corps est flemmard par nature, c’est la tête qui doit commander ». Ici, c’est pour venir
régulièrement vivre cette heure hebdomadaire, discipline nécessaire pour que les efforts paient !
Commencé en 2013, ce cours de gym rassemble 3 groupes chaque lundi et mardi, hormis les vacances scolaires. Plus de cent personnes participent, payant chacune 60 francs pour 40 séances par an, une paille !

Comme le dit Joseph : « Le corps est flemmard par nature, c’est la tête qui doit commander ». Ici, c’est pour venir régulièrement vivre cette heure hebdomadaire, discipline nécessaire pour que les efforts paient !

Commencé en 2013, ce cours de gym rassemble 3 groupes chaque lundi et mardi, hormis les vacances scolaires. Plus de cent personnes participent, payant chacune 60 francs pour 40 séances par an, une paille !
De pouvoir vivre cette activité dans cette atmosphère crée des liens et donne des envies : se retrouver après le cours pour un café, déjà. Ou se retrouver le samedi matin à 9h30 pour un café au Centre commercial. Je pourrais être inarrêtable sur ce sujet, tant il m’emballe ! Terminons en précisant que Joseph, en plus de ses qualités humaines indéniables, est un judoka expérimenté, qui a appris à enseigner d’abord aux enfants et aux adultes, dans le cadre du Judo Club, avant de proposer ces exercices aux aînés que nous sommes.

Quand je lui demande s’il serait prêt à partager son expérience à d’autres, pour qu’une telle gym soit possible ailleurs, sa réponse fuse : il est partant !


René Perret, Couvet le 9 décembre 2021