N° 22 175 - Message de la rédaction
N° 21 175 - Le comité suisse
N° 20 175 - La clé des Temples
N° 19 175 - Comité cantonal
N° 18 175 - Ca bouge à la maison
N° 17 174 - Message de la santé publique
N° 16 174 - Message de la rédaction
N° 15 174 - Le mot du Comité suisse
N° 14 174 - Comité cantonal
N° 13 173 - Rencontre avec TransN
N° 12 173 - Pro Senectute
N° 11 173 - Interview
N° 10 173 - Assemblée des délégués 2020
N°  9   173 - Message de la rédaction
N°  8   172 - Le mot du Président
N°  7   172 - Le mot du Comité suisse
N°  6   171 - Santé publique
N°  5   171 - Mot du comité cantonal
N°  4   171 - Message de la rédaction
N°  3   171 - Le mot du président
N°  2   171 - Le mot du comité suisse
N°  1   165 Hiver - AVIVO & AVS 70 ans

174 - Message de la santé publique

Tables rondes 65+

 

Dans une période où il faut se réinventer, trouver des stratégies pour rester en contact et en lien, le service de la santé publique a relevé le défi en proposant en novembre deux rencontres virtuelles baptisées Tables rondes.

Un des objectifs principaux de ces rendez-vous était d’améliorer la prise en compte des attentes des personnes en âge de retraite. Ceci afin d’éviter, comme l’a très bien dit une intervenante, de prétendre savoir du haut de nos 45 ans ce qui est bon pour les seniors de 80 ! Sous forme de dialogue donc les participant-e-s étaient invité-e-s à se prononcer sur un certain nombre de préoccupations liées à la période particulière que nous impose le coronavirus depuis bientôt un an.
Le conseiller d’État s’est prêté au jeu. Le résultat de ces conversations sont résumés dans deux tableaux qui ne restituent évidemment pas la richesse des échanges, mais qui donne un aperçu de ce qui pourra être réalisé suite à ces rencontres.

Contexte
Le service cantonal de la santé publique par l’intermédiaire de son office de la promotion de la santé et de la prévention OPSP, est actif dans la promotion de la santé des personnes en âge de retraite. Depuis 2018 un programme d’action cantonal (PAC 65+) accompagne la politique médico-sociale du canton. L’objectif commun est de permettre à la population de rester en bonne santé et autonome le plus longtemps possible. 
Or, l’OPSP comme son nom l’indique, travaille avant l’apparition des maladies. Les mesures qu’il met en place en  étroite collaboration avec les partenaires de terrain reposent sur 3 axes prioritaires : la prévention des chutes, de la dénutrition et de l’isolement.
Toutes ces actions contribuent à garder une bonne santé physique et mentale. Ceci est d’autant plus pertinent en cette période inédite.

 

Rencontre des autorités avec les professionnel-le-s
(6 novembre 2020)

Le conseiller d’État, Laurent Kurth, rappelle les objectifs de la rencontre. Il précise que le risque d’isolement pour certaines personnes dans cette catégorie d’âge est élevé. C’est pourquoi des programmes spécifiques à tous les niveaux politiques sont mis en place avec une volonté forte de collaborer avec les communes. C’est en effet à l’échelon communal que les autorités sont le mieux à même de garantir des conditions favorisant le bien-être de la population.
Après les présentations prévues, plusieurs constats ont été émis. Nous listons ci-après ceux qui semblent préoccuper le plus grand nombre et les pistes envisageables pour la suite.

Résumé des discussions avec les participant-e-s

Constats Pistes Propositions de l'OFSP Echéance
La catégorie des 65+ 
est trop vaste pour
être pertinente dans
les actions de
communication ou
les prestations
fournies
• Segmenter la catégorie
• Parler d’étapes de vie
plutôt que d’âge
• Trouver un autre libellé
pour définir les personnes
en âge de retraite
L’OPSP réfléchit, en
consultant les partenaires,
à un nouveau nom pour
le PAC 65+ et ses projets
à venir
Fin 2021
Le terme « personnes
à risque », en
désignant les 65+,
est trop stigmatisant
et ambigu

• Parler de « personnes
vulnérables » sans désigner une

catégorie d’âge
• Changer les termes
dans les communications
publiques comme cela a
été fait par l’OFSP

 

L’OPSP utilise ces
nouvelles terminologies
dans sa communication
Actu
Les ressources
existantes ne sont
pas assez connues
• Rendre plus visibles et
accessibles les services
et les moyens disponibles
• Différencier et utiliser
tous les canaux
d’information
L’AROSS a prévu un plan
de communication pour
faire connaître le
déploiement de ses
prestations déployées sur
tout le territoire cantonal
L’OPSP collabore avec
l’OMDH sur les objectifs
de la communication
Actu
Rupture
intergénérationnelle
exacerbée par la
crise sanitaire
• Trouver un message
fédérateur
• Éviter la stigmatisation
autant des jeunes que
des seniors
Dans le cadre du
colloque annuel ou de la
rencontre réseaux des
professionnel-le-s du
PAC 65+, l’OPSP
thématise la question de
la stigmatisation des
seniors
Dans l’axe campagne de
communication cette
thématique est abordée
Prévu
pour la
rencontre
réseau de
février
2021
La population
migrante a été peu
intégrée (ou
tardivement) dans la
communication
• Établir un lien avec les
communautés
• Collaborer avec les
services concernés
(migration et intégration),
les ONG et les oeuvres
d’entraide travaillant avec
cette population
L’OPSP établi une
collaboration plus forte
avec le COSM prenant en
compte notamment les
questions en lien avec les
seniors migrants
Fin 2021
Les proches aidant-e-s
ont été
particulièrement
touché-e-s
• Mieux valoriser le travail
des proches aidant-e-s
• Mieux tenir compte de
la souffrance des proches
aidant-e-s
L’OMDH et l’OPSP
collaborent et se
coordonnent dans le
cadre du PAC 65+
Actu

Rencontre des autorités avec les personnes en âge de retraite
(18 novembre 2020)

Le conseiller d’État, Laurent Kurth, ouvre la séance en partageant un constat. Le manque de lien social imposé par la crise sanitaire, pose autant de défis politiques que sociétaux. Pour les personnes en âge de retraite la situation peut s’avérer plus difficile en l’absence de liens professionnels. Cette rencontre a comme objectif de savoir quels sont les besoins et les inquiétudes des personnes en âge de retraite afin accroître la pertinence de l’action de l’Etat. On sait que plus on avance dans l’âge plus on est confronté à la fragilité. Le conseiller d’État a conscience  de l’importance de s’adresser à la population selon son parcours de vie plutôt qu’en fonction de l’âge ou de la classe socio-économique.
Le tour de table a permis de dégager le ressenti des personnes présentes pendant la 1ère et la deuxième vague. Quelques constats sont résumés ci-après ainsi que les pistes envisageables pour la suite.

 

Constats Pistes Propositions de l'OFSP Echéance
Le manque de lien a
généré beaucoup de
souffrance
• Garder le lien avec son
entourage et en proposer
aux personnes seules
• Promouvoir des
actions pour entretenir le
lien social et
intergénérationnel
Pro Senectute met en
place des repas conviviaux
(Tables d’Hôtes) pour rompre la
solitude. L’OPSP soutien
ces actions dans le cadre
du PAC 65+
L’association met en place une
collaboration avec SEMO visant
l’apprentissage des outils
informatiques par des jeunes
pour les seniors.
L’OPSP valorise ce type
d’actions
2021-2024
La communication et
les prises de
décisions des
autorités ont été
établies sans
consultation des
personnes
concernées
• Intégrer
régulièrement les
personnes en âge de
retraite dans les
discussions
L’OPSP a pour objectif
d’améliorer la prise en compte
des attentes de la population
y compris les personnes en
âge de retraite. Les
enseignements du projet
ReliÂges seront utiles pour
créer des espaces de
discussions thématiques et
participatifs
2021-2024
Aggravation de
l’inquiétude générale
à cause des termes
utilisés dans la
communication
• Communiquer avec
plus de nuance
• Adresser des
messages rassurants
L’OPSP, via le projet MoiCMoi
axe médias a pour objectif de
sensibiliser à la thématique de
l’âgisme
2021-2024
La maladie en plus
de la solitude
augmente les risques
d’isolement et de
dépression
• Rester actif-ve-s
afin de garder le moral
• Maintenir le soutien
des professionnel-le-s
de la santé aux seniors
durant la maladie
L’OPSP, dans le cadre du PAC
65+, maintient ses objectifs
de promotion du mouvement
en soutenant les partenaires
de terrain, notamment Pro
Senectute et la Ligue contre
les rhumatismes

N.B. L’OPSP a soutenu les
cours d’activité physique
proposés à la télévision ou sur
les réseaux sociaux par ses
partenaires

L’OPSP, en collaboration avec
les partenaires du PAC 65+,
poursuit ses réflexions autour
de la prévention de l’isolement
via le projet ReliÂges

2021-2024






2020-2021





2021-2022

L’élan de solidarité a
été remarquable,
notamment de la part
des jeunes
• Avoir un message
fédérateur
• Profiter de cet élan
pour créer et/ou renforcer
le lien intergénérationnel
Dans le cadre de l’axe
communication du PAC
65+ l’idée d’un message
fédérateur sera reprise
pour trouver un titre aux
actions et projets réalisés
en promotion de la santé
des seniors
2021-2024
La communication
des autorités n’était
pas suffisamment
claire (beaucoup de
fake news, difficile de
distinguer le vrai du
faux)
• Communication claire
autour des vaccins à
venir
Le canton communiquera
formellement les
indications autour du
vaccin
2020-2021

Glossaire
OFSP : Office fédéral de la santé publique / DFS : Département des finances et de la santé / SCSP : Service cantonal de la santé publique / OPSP : Office de la promotion de la santé et de la prévention / OMDH : Office du maintien à domicile et de l’hébergement / COPA : Commission cantonale des proches aidant-e-s / PAC 65+ : Programme d’action
cantonal destiné aux personnes en âge de retraite / SEMO : Semestre de motivation pour les jeunes en rupture scolaire / COSM: Service cantonal de la cohésion multiculturelle / AROSS : Association Réseau Orientation Santé Social.